Idées reçues

Faisons le point sur les idées reçues à propos des appareils auditifs :

  • Plus un appareil est petit, plus il est cher
    FAUX
    Le prix d'une aide auditive dépend essentiellement du niveau technologique de l'amplificateur (puce numérique) : un appareil plus économique offre moins de précision de réglage, alors qu'un modèle plus haut de gamme s'adapte automatiquement aux changements d'environnements. La taille de l'aide auditive dépend surtout du modèle de pile utilisé.
  • Il est suffisant de corriger la moins bonne oreille
    FAUX
    Lorsque la perte auditive n'est pas identique aux deux oreilles, il est préférable de corriger la meilleure oreille dans certains cas, ou la moins bonne dans d'autres cas. Mais dans la majorité des cas ce sont les deux oreilles qui doivent être corrigées pour équlibrer au mieux l'audition. Ce choix dépend des résultats des audiométries tonales et vocales.
  • Les appareils auditifs évitent au cerveau de trop se concentrer pour suivre une conversation, donc cela lui fait perdre ses capacités
    FAUX
    Plusieurs études ont déjà démontré que l'appareillage auditif permet de freiner le déclin cognitif : en favorisant la stimulation auditive, le cerveau entretient (voir redéveloppe) ses capacités de concentration, de compréhension, de mémorisation, ...
  • Les appareils doivent être remplacés tous les 4 ans
    FAUX
    Les aides auditives sont généralement garanties 4 années en cas de panne, mais leur durée moyenne d'utilisation est d'environ 6 ans. Au-delà, si l'utilisateur souhaite de nouveaux appareils pour profiter des progrès technologiques et d'une nouvelle garantie de 4 ans, il conserve son ancien appareillage pour lui servir de dépannage en cas de besoin. 
  • Les appareils sont fragiles
    FAUX
    Si les aides auditves sont régulièrement entretenues, selon les conseils de l'audioprothésiste, et protégées autant que possible de l'humidité, elles ne sont pas plus fragiles que votre téléphone portable ou vos lunettes.
  • Lors des conversations en groupe, les aides auditives sont inefficaces
    FAUX
    Si le bon modèle d'appareil a été choisi, et surtout correctement adapté, les résultats auditifs doivent être conformes aux objectifs initialement annoncés par l'audioprothésiste.
  • La sécurité sociale ne rembourse rien

    FAUX
    Selon votre situation vis-à-vis de l'assurance maladie obligatoire, votre remboursement peut aller de 120 € à 1400 €, voir jusqu'à 2800 € si vous avez moins de 20 ans ou si vous êtes atteint de cécité. Concrètement, cela représente de 5% à 100% du prix des appareils. S'ajoute ensuite le remboursement des assurances complémentaires, et des éventuelles aides légales.
  • Les piles coûtent cher
    FAUX
    Le budget annuel moyen pour les piles est de 35 € par appareil. La sérucité sociale prévoit un remboursement forfaitaire annuel de 36.59 € par appareil.
  • Au cours de la journée, l'appareil provoque des sifflements qui gênent l'entourage
    FAUX
    Ces dernières années, les aides auditives ont fait de grands progrès pour éviter les problèmes de sifflements (aussi appelés larsen). Dès lors que les aides auditives ont été correctement adaptées par l'audioprothésiste, et qu'elle sont bien mises en place dans les oreilles, aucun larsen ne doit se produire.